12 avril 2007 4 12 /04 /avril /2007 07:39

COMMUNIQUE

Le Conseil de l’Ordre du Grand Orient de France troublé, comme ses Loges de Lyon,

par les conditions du limogeage du recteur Morvan, souhaite rappeler que si la liberté

d’enseignement est une réalité en France, les règles de création d’un établissement,

même confessionnel musulman, doivent strictement s’appliquer.

Les réserves formulées par le recteur Morvan semblent n’avoir fait l’objet d’aucun

démenti par son ministère de tutelle.

Cette attitude qui revient à donner une forme de privilège à un établissement

confessionnel musulman n’est pas acceptable. C’est un manquement, non

seulement à la laïcité qui appelle un traitement égal pour tous, mais aux règles de la

République.

Si le recteur Morvan, dont nous saluons le courage pour son refus des thèses

révisionnistes, n’a été guidé que par des soucis républicains nous ne pouvons que

regretter son éviction et lui exprimer notre profond respect.

Paris, le 5 avril 2007

Partager cet article

commentaires